L’HYBRIDITÉ COMME REMPART À L’INDIFFÉRENCIATION, L’UTOPIE D’AUGUST SANDER DE MOHAMED BOUROUISSA

  • Julie Martin Université Toulouse Jean Jaures – Laboratoire Lla Créatis
Palavras-chave: Photographie, Sculpture, Impression 3D, Monument, Utopie

Resumo

Il y a un peu plus de dix ans, Rosalind Krauss notait dans Voyage on the North Sea : Art in the Age of the
Post-Medium (2005) que la démarche d’hybridation, en oeuvre particulièrement dans l’installation, entraînait
une dissolution de l’art dans la logique capitaliste. Ces dernières années, l’émergence et la généralisation de
nouveaux outils de production, employés autant par la sphère marchande que la sphère artistique, actualisent
ce constat et amène à le réexaminer. En s’appuyant sur l’oeuvre de Mohamed Bourouissa, L’Utopie d’August
Sander (2011-2012), qui repose sur des impressions en trois dimensions, il s’agit d’examiner dans cette recherche
comment une nouvelle technique en alternant les propriétés et donc les portées de plusieurs médiums traditionnels
entraîne ici une oscillation de la perception du spectateur, susceptible alors d’échapper aux règles globalisantes
et neutralisante du monde contemporain.

Publicado
2016-12-30
Como Citar
Martin, Julie. 2016. «L’HYBRIDITÉ COMME REMPART À L’INDIFFÉRENCIATION, L’UTOPIE D’AUGUST SANDER DE MOHAMED BOUROUISS»A. ARTis ON, n. 4 (Dezembro), 72-76. http://artison.letras.ulisboa.pt/index.php/ao/article/view/110.
Secção
ARTIGOS